Cloud : des dizaines de milliers d’emplois, un enjeu de formation initiale et continue

Développement du Cloud : quelles compétences encourager dans les entreprises et les formations ? Les recommandations de Talents du Numérique sont sorties.

COMPÉTENCES - CLOUD - FORMATION

Cloud : des dizaines de milliers d’emplois, un enjeu de formation initiale et continue

La note de Talents du Numérique sur les compétences liées au Cloud vient de sortir

Cloud, Big Data, Cybersécurité, culture DevOps seront au cœur de la 4e édition du salon Cloud Expo Europe les 27 et 28 novembre prochains à Paris. Le sujet est d'actualité alors que 70% des entreprises de services du numérique (ESN) proposent des services Cloud en 2019 pour un CA attendu cette année en croissance de 22 %. Cependant, les besoins en compétences en France d’ici 2022 sont aussi évalués à plusieurs dizaines de milliers d’emplois.

Si le Cloud ne révolutionne pas les métiers existants, il entraîne une importante modification des compétences transversales avec des enjeux de formation continue stratégiques et de réelles opportunités pour les jeunes.

 

Des modèles économiques et approches méthodologiques transformés

Par le Cloud Computing, évolution et support technologiques essentiels au Big Data, les organisations se transforment en plateformes. Le « on demand » devient la règle. Les solutions prêtes à l’emploi avec une prise en main rapide et intuitive s’appuient souvent sur des composants open source (Cloud Hybride) et sont conçues autour de problématiques pour lesquelles les enjeux métiers priment sur l’aspect technologique pur. Le Cloud pousse d’ailleurs la solution technique à s’adapter aux besoins de l’utilisateur (SaaS…) là où les systèmes d’information traditionnels adaptaient les applicatifs utilisateurs au système d’information. Les fonctions axées sur les métiers et le business s’en trouvent mises en avant tandis qu’on note une tendance à la désintermédiation de la DSI. La prépondérance de l’infrastructure étant atténuée, l’éditeur devient davantage un prestataire de services qui vient déposer de nouvelles briques sur un environnement existant. Le mouvement en cours tend donc à encourager les entreprises, grands groupes compris, à multiplier les expérimentations et projets, à petite échelle, dans une logique de « Start Up » avec des chefs de projets transformés en petits DSI. Cette dynamique, accompagnée d’une approche des nouveaux usages et de l’atténuation des enjeux de legacy* devrait, selon la commission Compétences de Talents du Numérique, contribuer à renforcer la place des jeunes dans ces projets et leur intérêt pour ces derniers.

 

Cloud : pas de révolution mais une importante évolution des compétences transversales requise

Dans ce contexte, la commission Compétences insiste sur l’importance pour les métiers « classiques » du numérique (et donc pour les formations associées) d’intégrer dans leurs compétences un « Socle Cloud » : connaissance des enjeux juridiques (réversibilité, legacy) et notions de data management, compréhension métier, notions commerciales, maîtrise des problématiques de cybersécurité et des méthodologies Agile et DevOps (intermédiation entre le développement et l’infrastructure). Compte tenu du développement du Cloud Hybride, une veille et formation actives en matière de solutions open source est également clé : la maîtrise de Kubernetes, devenu un standard, semble ainsi pertinent.

 

L’Architecte technique, métier phare du Cloud ; Formation continue, cybersécurité et dimension commerciale au cœur des enjeux

Une demi-douzaine de métiers liés au Cloud sont évoqués dans la note. L’Architecte technique est le métier mis en avant par la branche. Il/elle définit l’architecture technique du système d’information et les règles associées en cohérence avec l’environnement existant ainsi que tous les aspects liés et assure l’interopérabilité des nouvelles solutions avec le cadre mis en place.

Parmi les savoir-faire et savoir-être identifiées, la commission Compétences de Talents du Numérique met notamment l’accent sur trois points : l’émergence de nouvelles façons de travailler, plus participatives et agiles, dans un contexte d’innovation perpétuelle qui requiert d’acquérir régulièrement de nouvelles compétences. L’importance de la Formation continue – encore trop faible structurellement en ce domaine - s’affirme donc tant pour la stratégie RH que pour le projet de carrière du collaborateur ou de la collaboratrice. La cybersécurité joue en outre un rôle clé du début à la fin du projet. Sa gouvernance doit être prévue par l’Architecte technique et son équipe. Mais son rôle est tel que la commission conseille d’intégrer cette dimension à tous les cursus impactés par le Cloud, du Développeur au Chef de projet en s’appuyant notamment sur le programme labellisé CyberEdu de l’ANSSI. Enfin au-delà des Softskills liés au nécessaire travail d’équipe, la commission relève la nécessité de disposer d’une culture de la qualité et du « delivery » (livraison) ainsi que d’une dimension commerciale.

 

 *le legacy en informatique correspond à un système (matériels/logiciels) hérité et souvent obsolète qui continue de fonctionner dans l’entreprise et dont le remplacement, souhaitable, est néanmoins délicat.

 

En savoir + 

Contact presse : Caroline Bougy - 06 62 56 20 65 - caroline.bougy@talentsdunumerique.com 

Crédit visuel : The Noun Project - Cloud by anggun.

Note et Recommandations Cloud et Compétences / Communiqué en pdf