Quelles sont les démarches à effectuer une fois en France ?

Quelles sont les démarches à effectuer une fois en France ?

À votre arrivée, vous aurez bien sûr d’autres formalités administratives à accomplir, et il faudra vous adapter à votre nouvel environnement et au système d’études français. Des structures d’accueil sont là pour vous aider.

Les CROUS

Les CROUS (centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires), présents sur tout le territoire français, ont pour mission d'accueillir tous les étudiants, y compris étrangers. Les SAEE (services d'accueil des étudiants étrangers) sont mis à disposition des étudiants BGF (boursiers du gouvernement français) et BGE (boursiers des gouvernements étrangers et organismes). Ils vous apportent de l'aide dans vos démarches : recherche de logement, Sécurité sociale étudiante, autorisation de travail, allocation logement, titre de séjour, ouverture d'un compte bancaire, recherche de cours de français, etc. Si vous venez dans le cadre d'un programme Erasmus, vous pourrez peut-être obtenir un hébergement du CROUS en passant par le service des relations internationales de l'établissement qui va vous accueillir.
CNOUS (Centre national des œuvres universitaires et scolaires) : www.cnous.fr .
 

Votre établissement d'accueil

Pensez à vous renseigner au sein de votre établissement sur les stages de prérentrée ou formules de tutorat d'accueil destinées à vous aider à vous repérer dans votre nouvel environnement. Des cours de mise à niveau peuvent aussi être proposés, en mathématiques par exemple.
 

Les inscriptions administrative et pédagogique

Votre inscription définitive sera validée après avoir procédé à vos inscriptions administrative et pédagogique. Lors de l'inscription administrative, sur place ou par correspondance, vous versez les droits de scolarité, et la carte d'étudiant vous est délivrée. Elle est valable pour la durée de l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre de l'année suivante. Lors de l'inscription pédagogique, vous choisirez vos options, vos travaux dirigés et travaux pratiques. Cette inscription modèlera votre emploi du temps.
 

La carte de séjour

Si votre séjour d'études est supérieur à trois mois, vous devez demander une carte de séjour, sauf si vous êtes ressortissant de l'Union européenne. La carte de séjour est valable au maximum pour un an et peut être renouvelée. Vous vous adresserez à la préfecture de votre domicile. Le coût s'élève à une cinquantaine d'euros.
 

Les formalités pour travailler

Un étudiant sur deux travaille. Vous aussi, vous pouvez avoir besoin de travailler pour boucler votre budget. Garde d'enfants, cours de langue, télémarketing, distribution de journaux, vente, les possibilités offertes aux étudiants ne manquent pas.
Si vous êtes étranger, vous pouvez exercer une activité salariée durant vos études en France, à titre accessoire, si vous êtes titulaire d'un VLS-TS (visa de long séjour étudiant valant titre de séjour) ou d'une carte de séjour temporaire portant la mention « étudiant ». Vous n'avez pas besoin d'autorisation, à condition de ne pas travailler à plus de 60 % d'un temps plein (soit neuf cent soixante-quatre heures au maximum par an). Votre employeur doit déclarer votre embauche à la préfecture. Dans trois cas particuliers, vous devez demander une autorisation de travail : si vous devez travailler plus que la durée autorisée pour vos études, si vous détenez un visa de long séjour temporaire ou si vous êtes algérien.
 

À savoir : la mention scientifique

Une carte de séjour mention « scientifique » peut vous être délivrée si vous êtes entré en France avec un visa de long séjour pour mener des travaux de recherche ou pour dispenser un enseignement de niveau universitaire. 
 
d'infos
Sites internet
ONISEP: Toute l'information sur les formations et les métiers ainsi que des services aux élèves, aux parents et aux équipes éducatives.
FAFIEC: Partenaire des entreprises pour les accompagner et financer leurs projets de formation continue et d'insertion des jeunes par l'alternance.
Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche