Les équivalences de diplôme dans l'Union Européenne

Les équivalences de diplôme dans l'Union Européenne

La question des équivalences est essentielle dans la décision d’un départ à l’étranger. Si vous partez faire des études à l'étranger, sachez qu'il n'existe pas d'équivalence juridique entre les titres et diplômes que vous y obtiendrez et les diplômes français délivrés par les ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur. Il vous faudra demander une « attestation de comparabilité du diplôme » par rapport au système français.

Les demandes d’équivalence de diplôme français à l’étranger passent obligatoirement par le centre NARIC (National Academic Recognition Information Centre) ou le centre ENIC (European Network of Information Centre) du pays dans lequel vous souhaitez faire reconnaître votre diplôme. Les démarches sont différentes selon les pays. La liste des centres ENIC-NARIC est consultable sur le site www.ciep.fr/enic-naric-france

Pour les pays qui n’ont pas de centre ENIC ni NARIC, vous vous adresserez à l’ambassade de France sur place, qui vous indiquera la marche à suivre. L’ENIC-NARIC est seul habilité à délivrer les attestations de diplômes obtenus dans un pays étranger.

Les équivalences dans les pays de l’UE

Il n'existe pas de reconnaissance automatique des diplômes d'un pays à l'autre dans la vie professionnelle. Il existe par ailleurs dans chaque État membre de l'UE des professions réglementées. L'appréciation du diplôme et du niveau professionnel appartient alors à l'employeur.
Quant à la reconnaissance académique, qui permet à un élève ou à un étudiant de faire valoir son niveau ou ses diplômes afin de poursuivre ses études dans un autre État membre de l'Union européenne, elle est généralement prévue dans le cas d'une mobilité organisée (programmes communautaires Erasmus ou Leonardo, programmes d'échanges bilatéraux, etc.).
En vigueur dans toute l'Union européenne, le système de crédits ECTS (european credit transfer system, ou système européen de transfert de crédits) valide en effet le travail fourni par l’étudiant (partiels, stages, mémoires, etc.). Une fois obtenus, ces crédits sont définitivement acquis et transférables dans tous les établissements de l’enseignement supérieur européen.
Les crédits ECTS représentent sous la forme d'une valeur numérique (entre 1 et 60) affectée à chaque unité de cours, le volume de travail que l'étudiant est censé fournir (cours, travaux dirigés, travaux pratiques, travail personnel). Une année d'études représente 60 crédits.
Pour valider vos niveaux universitaires dans n'importe quel pays européen, vous devrez obtenir 180 crédits en six semestres pour une licence, puis 120 crédits en quatre semestres pour un master.
 

Les équivalences en dehors de l’UE

En dehors des accords passés entre établissements partenaires, les équivalences entre diplômes ne sont pas systématiques et demandent une attention particulière avant le départ.
d'infos
Sites internet
ONISEP: Toute l'information sur les formations et les métiers ainsi que des services aux élèves, aux parents et aux équipes éducatives.
FAFIEC: Partenaire des entreprises pour les accompagner et financer leurs projets de formation continue et d'insertion des jeunes par l'alternance.
Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche