Partir étudier dans l'Union européenne : les programmes d'échanges

Partir étudier dans l'Union européenne : les programmes d'échanges

Partir seul dans un pays européen, sans structure ni bourse, c'est bien sûr possible. Mais que de temps perdu, alors que des solutions simples vous sont proposées ! L'Union européenne a en effet mis en place plusieurs programmes pour que les étudiants partent dans de bonnes conditions.

Erasmus+

Erasmus+ est entré en vigueur le 1er janvier 2014. Ce nouveau dispositif réunit tous les programmes de l'Union européenne en faveur de l'éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport, y compris ceux qui ont trait à la dimension internationale de l'enseignement supérieur. Il doit permettre à 5 millions de personnes, dont 2 millions d'étudiants, de vivre une expérience de mobilité à l’étranger entre 2014 et 2020.
 
Erasmus+ réunit tous les programmes actuels du secteur de l'éducation, de la formation et de la jeunesse : Comenius (enseignement scolaire), Erasmus (enseignement supérieur), Leonardo da Vinci (enseignement et formation professionnels), Grundtvig (éducation des adultes), Jean Monnet (intégration européenne), Jeunesse en action (éducation non formelle) et Erasmus Mundus (enseignement supérieur international). Il introduit pour la première fois un volet sport.
 
De 2007 à 2013, ces différents programmes européens aujourd'hui rassemblés dans Erasmus+ ont notamment permis de financer, chaque année, la mobilité de 4 800 lycéens professionnels et apprentis, et de 32 000 étudiants. La France se situe au deuxième rang des utilisateurs de ces programmes de mobilité. Avec 14,7 milliards d'euros, le budget dévolu à Erasmus+ est en forte hausse (+40 %) par rapport au dispositif précédent. Les deux tiers financeront des bourses de mobilité à l’étranger pour les étudiants, les professeurs, les formateurs, les élèves de l'enseignement professionnel et les apprentis.
Les étudiants vont être incités à poursuivre leur master dans un autre pays européen. Grâce à un nouveau dispositif, ils pourront obtenir des prêts à des conditions favorables pour poursuivre leurs études dans un autre pays : de 12 000 € pour un an de master à 18 000 € pour des études sur deux ans. À vous d'en profiter !
 

La marche à suivre

Pour bénéficier d'un programme d'échanges européen, vous devrez vous adresser au bureau des relations internationales de votre établissement au moins six mois avant le départ, mais de préférence au début de l’année qui précède le moment où vous souhaitez partir.
 
Pour en savoir plus, consultez www.europe-education-formation.fr .