Partir avec Erasmus+ pour étudier

Partir avec Erasmus+ pour étudier

Afin de bénéficier de tous les avantages des programmes d'échanges européens (reconnaissance des diplômes, bourses d'études…), vous devrez solliciter en premier lieu l'établissement où vous êtes inscrit en France. C'est lui qui organise la mobilité de ses étudiants, de manière individuelle ou par le biais d'un consortium. Tous les établissements d'enseignement supérieur doivent être titulaires d'une charte Erasmus+ : universités, instituts, écoles, lycées (pour les cursus de BTS)...

Il existe deux types de mobilités pour les étudiants, aujourd'hui regroupés au sein d'Erasmus+ : la mobilité pour les études et la mobilité pour les stages.

 

Qui peut bénéficier de la mobilité pour les études d'Erasmus+ ?

Si vous êtes étudiant dans le supérieur , à partir de votre deuxième année d'études, et pour une durée de trois à douze mois, vous pourrez obtenir une bourse vous permettant d'effectuer une période d'études dans un autre établissement européen. Vous bénéficiez de douze mois de mobilité en tout, études et/ou stages, par cycle d'études (licence, master, doctorat).
Vos deux établissements, l'établissement d'envoi (français) et l'établissement d'accueil, vont suivre et encadrer votre période d'études à l'étranger. Celle-ci sera parfaitement intégrée à votre cursus et prise en compte pour l'obtention de votre diplôme en France grâce aux crédits ECTS et au contrat d'études que l'étudiant signe avant son départ. 
 
Pour savoir où préparer une formation Erasmus dans le supérieur, consultez notre annuaire des formations.
 
Si vous êtes étudiant dans l'enseignement professionnel , vous serez parmi les grands bénéficiaires du programme Erasmus+ : d'ici à 2020, 6 % au minimum des 18-34 ans diplômés de l'enseignement et de la formation professionnels auront connu une période de formation à l'étranger.
 
Les étudiants de l'enseignement professionnel, y compris les apprentis, peuvent obtenir une bourse pour effectuer une période de formation dans un établissement de formation professionnelle européen incluant une période en entreprise obligatoire.
D'une durée comprise entre deux semaines et douze mois, cette mobilité effectuée à l'étranger est encadrée par l'organisme d'envoi et l'établissement ou l'entreprise d'accueil, qui concluent avec l'apprenant une convention de stage spécifiant les activités, les acquis d'apprentissage attendus ainsi que les dispositifs de reconnaissance qui seront appliqués.
Les jeunes diplômés de l'enseignement secondaire professionnel et les apprentis nouvellement qualifiés peuvent bénéficier d'une période de stage à l'étranger dans l'année qui suit l'obtention de leur diplôme.
 

Quelle bourse ?

Les étudiants de l'enseignement supérieur vont être incités à poursuivre leur master dans un autre pays européen. Grâce à Erasmus+, ils pourront obtenir des prêts à des conditions favorables pour poursuivre leurs études dans un autre pays : de 12 000 € pour un an de master à 18 000 € pour des études sur deux ans.
Étudiant, vous pouvez donc bénéficier d'une bourse Erasmus+ (aide financière européenne) pour couvrir vos frais de voyage et de séjour dans votre pays européen d'accueil. Le montant de la bourse varie suivant votre destination et la durée de votre séjour. Renseignez-vous auprès du bureau international de votre établissement, qui vous informera des démarches pour obtenir cette bourse.
N'oubliez pas non plus de solliciter une bourse pour la mobilité auprès de votre commune, de votre département ou de votre Région. Renseignez-vous auprès de vos collectivités locales pour savoir si elles proposent une telle bourse.
 
Plus d'informations
d'infos
Sites internet
ONISEP: Toute l'information sur les formations et les métiers ainsi que des services aux élèves, aux parents et aux équipes éducatives.
FAFIEC: Partenaire des entreprises pour les accompagner et financer leurs projets de formation continue et d'insertion des jeunes par l'alternance.
Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche