Les secteurs de pointe en Europe

Les secteurs de pointe en Europe

Le nouvel agenda de la commission européenne présenté en mai 2015 part d’un constat : le fossé technologique entre l’Europe et les Etats-Unis doit être comblé par une stratégie globale et volontariste.

Car l’Europe a de la ressource ! Voici les secteurs en pointe sur le continent.

big data

 

En Europe, les TIC représentent plus de 50% de la croissance de la productivité. Pourtant, seules neuf des 100 plus grandes entreprises du numérique possèdent un siège social en Europe. Le potentiel de l'Europe se trouve dans le B2B (vente entre professionnels) et d'autres secteurs de niche.

 

Le potentiel de l’Open Data

 

Début 2014, l’Union européenne ouvrait son portail d’accès aux données officielles publiques provenant de l’ensemble des pays européens. Une démarche de transparence et de démocratie qui vise à rendre les données numériques utilisables par tous : citoyens, administrations, entreprises. Informations statistiques, cartographiques, économiques et financières...

 

Tout le monde peut accéder à des données fiables facilement et surtout, les réutiliser. Une démarche de poids qui permet aux collectivités et administrations de créer des applications pratiques en utilisant des données fiables et libres de droits.

 

Véritable droit à la réutilisation des données publiques, la démarche permet aussi d’informer facilement sur les opportunités économiques et commerciales, notamment dans le numérique. Le potentiel ouvert par cette politique est immense et les développeurs d’applications en sont les premiers ravis.

 

Les applications mobiles de jeux à la pointe

 

S’il y a un secteur dans lequel les Européens sont à la pointe, c’est bien la création d’applications mobiles. Ces programmes à télécharger sur Smartphone, tablettes tactiles ou certains ordinateurs permettent de consulter des sites, jeux, services ou réseaux sociaux plus facilement que sur un site classique. Leur maître mot est l’ergonomie.

 

En Europe, le secteur des applis est porté par les créateurs de jeux, essentiellement nordiques, particulièrement performants. D'ici à 2018, le marché des applis représentera 63 milliards d'euros et près de 5 millions d'emplois, selon la Commission Européenne.

 

L’étude de l’institution estime même que « les créateurs d'applis en Europe sont en mesure de relever le défi de s'imposer au niveau mondial », même si actuellement, les développeurs américains occupent une place similaire à celle des européens sur le marché mondial.

 

estonie e-pays numérique

 

L’e-pays : l’Estonie

 

Petit pays balte d’à peine 1,5 million d’habitants, l’Estonie est le pays de l’innovation numérique en Europe. Très tôt, l’Estonie a misé sur les nouvelles technologies pour développer son économie après l’époque soviétique, notamment grâce à la numérisation de sa bureaucratie. La démarche a payé et infusé de nombreux secteurs : aujourd’hui, le pays est surnommé « la nation startup ».

 

Identité numérique, e-administration, carnet de santé virtuel, open-data, code enseigné dès le plus jeune âge... Partie de 0, l’Estonie, qui a vu naître le logiciel de télécommunications Skype, est aujourd’hui à la pointe du continent en matière de numérique. D’après le think tank Rennaissance Numérique, le pays serait celui qui compte le plus de startup par habitant et le numérique représenterait 15% de son PIB.