Comment partir étudier aux Etats-Unis ?

Comment partir étudier aux Etats-Unis ?

Plus de 700 000 jeunes du monde entier – dont 8 000 Français – vont chaque année étudier au pays de l'Oncle Sam. Sans doute en raison de la renommée internationale de ses établissements, de l'efficacité de ses méthodes d'enseignement et de l’attractivité de sa culture, ce grand pays se place en troisième position des pays d'accueil pour les étudiants français…

D'abord s'informer en France

C'est dans l'Hexagone que vous pourrez le mieux vous documenter sur les études aux États-Unis. Les prestations des organismes qui vous aideront sont souvent payantes, parfois gratuites, mais toujours utiles. Ainsi, le site Web de la Commission franco-américaine (www.fulbright-france.org ) est l'un des premiers que nous vous conseillons de visiter. Vous y trouverez absolument toutes les informations générales sur le système universitaire américain, de l'organisation des études aux tests d'admission en passant par les équivalences, les procédures d'inscription et les bourses. Pour obtenir les coordonnées des autres organismes utiles, rendez-vous à la rubrique « Les adresses utiles pays par pays  ». 
 

Partir dans le cadre d'un échange interuniversitaire

Partir étudier dans le cadre d'un programme est, à bien des égards, la solution idéale : vous ne payez que les frais d'inscription dans votre établissement français (généralement très inférieurs aux frais américains) et vous êtes assuré de pouvoir faire prendre en compte vos acquis américains à votre retour. Renseignez-vous auprès du bureau des relations internationales de votre établissement pour savoir si un tel accord d'échanges a été conclu.
 

Deux grands programmes d'échanges

  • Le réseau ISEP (International Student Exchange Program) relie plus de 300 universités de 50 pays à travers le monde. Près de 145 établissements américains participent à ce programme. Plusieurs universités et écoles françaises ont signé des accords de réciprocité dans ce cadre.
  • L'association Micefa (Mission interuniversitaire de coordination des échanges franco-américains ) est un consortium d'universités d'Île-de-France qui permet à leurs étudiants de partir chaque année sur près de 80 campus américains pour effectuer un séjour d'études ou de recherche d’un ou deux semestres.
 
Si votre établissement français n'a pas signé d'accord d'échanges avec un homologue américain ou si vous préférez partir par vos propres moyens, vous devrez alors vous livrer à ce que certains Américains appellent un « shopping universitaire ». Car il n'est pas évident de choisir depuis la France la formation idéale parmi les quelque 4 500 établissements d'enseignement supérieur accrédités aux États-Unis ! D'autant que les universités et les collèges américains gèrent de manière totalement autonome leurs programmes et fixent librement leurs critères de sélection.
Deux formations au nom identique peuvent ainsi cacher des cours très différents. Commencez par consulter les annuaires et les guides des universités. À noter : le seul moyen réel de connaître (objectivement) la valeur d'une formation ou la qualité d'un établissement d'enseignement est encore de contacter les associations régionales d'accréditation (accrediting bodies). De nombreuses organisations non institutionnelles sont chargées de définir et de maintenir le niveau de l’enseignement. Un collège ou une université sont accrédités s'ils remplissent les conditions stipulées par l’organisme d’accréditation. Précisez chaque fois les noms des universités ou des collèges qui vous intéressent. Pour obtenir leurs coordonnées, rendez-vous à la rubrique « Les adresses utiles pays par pays  ». 
 

Comment s'inscrire ?

La plupart des universités conseillent à leurs étudiants étrangers de les contacter au moins une année avant le début des cours. C'est le temps minimal qu'il faudra pour recevoir et consulter dans le détail les programmes proposés par les établissements qui vous intéressent, remplir les dossiers d'admission pour chacun d'eux et préparer votre séjour en cas de réponse positive. Pour éviter toute erreur dans la constitution de votre dossier, procédez par étapes et faites attention aux délais. Commencez par écrire (par e-mail) au board of admission des universités sélectionnées en demandant l'envoi d'une brochure sur les programmes qui vous intéressent (détail des cours et tarifs) ainsi qu'un dossier de candidature.
Si vous convoitez une formation postgraduate , vous pouvez également adresser ce courrier au chairperson du département d'études. Certains établissements vous demanderont de leur faire parvenir dès ce moment une lettre expliquant votre intérêt pour leurs formations accompagnée d'un CV décrivant vos études en France.
 
Pensez aussi à vous inscrire aux tests de langue et envoyez les résultats dès que vous les connaissez ; le TOEFL, ou Test of English as a Foreign Language, est systématiquement exigé et constitue souvent une garantie linguistique pour les employeurs américains.
D'autres tests peuvent être exigés en fonction de la spécialité sollicitée : le Scholastic Assessment Test (SAT, www.collegeboard.com ) pour intégrer la première ou la deuxième année universitaire (undergraduate ), le Graduate Management Admission Test (GMAT) pour s’inscrire dans une business school et préparer un MBA, le Graduate Record Examination (GRE) pour tous les domaines de niveau master et doctorat (graduate ), le Law School Admission Test (LSAT) pour s’inscrire dans une école de droit…
 

Les équivalences de diplômes

Le système éducatif étant totalement décentralisé aux États-Unis, chaque établissement est « maître chez lui » : il décide des programmes et de son organisation interne, de ses tarifs et de la sélection à son entrée. Pas facile dans ce contexte d'établir un tableau d'équivalences systématiques à l'échelle du pays. Lorsque vous postulez à une formation américaine, fournissez à l'établissement le détail de vos diplômes français en précisant le contenu des cours suivis (intitulé et descriptif des chapitres abordés), les notes et mentions éventuelles. Vous pouvez interroger l’AACRAO (American Association of Collegiate Registrars and Admissions Officers, http://www.aacrao.org/ ).
 

Attention au coût des études !

Les études aux États-Unis sont très chères, et des centaines de milliers d'étudiants étrangers cassent leur tirelire pour enrichir leur CV et goûter à l'incomparable qualité de vie estudiantine américaine. Alors, pour accéder à leur rêve, ils empruntent, tentent de toucher une bourse d'études ou travaillent. Mais les aides financières pour les étudiants étrangers sont souvent limitées aux échanges interuniversitaires. Ne peuvent en bénéficier que les étudiants dont les universités ont négocié des accords avec des universités américaines. Il faut s’informer auprès du responsable des relations internationales de son université.
 
Selon l'établissement, les droits de scolarité peuvent varier énormément : en principe, plus une université est réputée, plus les frais de scolarité sont élevés. Et plus on avance dans les études, plus le coût augmente. Comptez entre 15 000 $ et 50 000 $ pour une année académique (comprenant notamment les frais de scolarité, les livres et fournitures, les dépenses de logement et de nourriture). Étant donné qu'il est interdit aux étudiants étrangers de travailler hors du campus durant leur première année d'études, planifiez votre budget le plus largement possible en envisageant l'ensemble des dépenses potentielles. Après une année d’études, vous pourrez travailler à temps partiel hors campus, après avoir obtenu l’autorisation de votre université américaine d’accueil et des services d’immigration.
 
Attention aux formalités d'entrée aux États-Unis ! 
Impossible de vous passer de visa pour étudier aux États-Unis. Attention, les services de l'immigration veillent ! Dès réception de la lettre d’admission dans votre université américaine, vous devrez envoyer une lettre de confirmation pour être admis définitivement. L’université envoie alors les papiers nécessaires à l’obtention d’un visa (formulaire I-20 ou DS-2019) qui permettent de faire une demande auprès des services consulaires de l'ambassade. Il faut également souscrire une assurance santé, car il n’y a pas d’équivalent de la Sécurité sociale française aux États-Unis.
Vous pouvez obtenir de plus amples renseignements dans ce domaine sur le site Internet de l'ambassade des États-Unis (http://french.france.usembassy.gov/ ).
d'infos
Sites internet
ONISEP: Toute l'information sur les formations et les métiers ainsi que des services aux élèves, aux parents et aux équipes éducatives.
FAFIEC: Partenaire des entreprises pour les accompagner et financer leurs projets de formation continue et d'insertion des jeunes par l'alternance.
Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche