Faut-il encourager mon enfant à choisir l’alternance ?

Faut-il encourager mon enfant à choisir l’alternance ?

À l’heure où les employeurs sont plus que jamais à la recherche de profils possédant une très bonne connaissance du terrain, l’alternance dans les études supérieures apparaît comme une voie d’excellence.

Les apprentis diplômés sont de ces espèces rares très courtisées par les recruteurs. Dans le domaine de l’informatique, de nombreuses formations dans le supérieur sont proposées en alternance : les DUT (diplômes universitaires de technologie, pour les niveaux bac+2), la filière Miage (à bac+5), les écoles d'ingénieurs.

 

La formation se partage entre des périodes de cours théoriques au sein d’un CFA (Centre de formation d’apprentis) ou de certaines universités, et des périodes de travail en entreprise – calées en principe sur les mêmes horaires que les autres employés. Le rythme de l’alternance peut varier suivant les formations, d’un rythme hebdomadaire (une semaine sur deux) à semestriel (six mois/six mois). La découverte du monde de l’entreprise est très balisée, encadrée par un maître d’apprentissage. Et l’insertion est souvent réussie : au final, huit jeunes sur dix issus de l’apprentissage trouvent un emploi au terme de leur formation.

 

Pour en savoir plus : www.alternance.emploi.gouv.fr