Les finalités du système

Les finalités du système

Le système français de formation des adultes, tel qu'il existe aujourd'hui, remonte en effet à la loi du 16 juillet 1971 portant organisation de la formation professionnelle continue dans le cadre de l'éducation permanente.

 

Codifiée dans le livre IX du Code du travail , cette loi, qui est l'aboutissement d'un processus législatif initié en 1959, donne une réelle impulsion en faveur du développement de la formation professionnelle en France. Une " exception culturelle " en quelque sorte, puisque aucun pays de l'Union européenne ne dispose actuellement d'une telle réglementation.

 

La loi de 1971 repose sur une double ambition . D'un point de vue économique, il s'agit de favoriser l'adaptation des salariés à l'évolution des techniques et aux changements d'organisation du travail . À ce titre, la formation continue est érigée comme un outil au service de la performance des entreprises. D'un point de vue social, elle est aussi envisagée comme un moyen pour les individus d'augmenter leurs qualifications tout au long de leur vie professionnelle.

 

Afin de diminuer les inégalités d'accès à la formation et de moderniser le dispositif, le 20 septembre 2003 , syndicats de salariés et d'employeurs ont signé un nouvel " accord national interprofessionnel (ANI) relatif à l'accès des salariés à la formation tout au long de la vie " étendu en décembre 2004 après l'adaptation législative et réglementaire (loi du 4 mai 2004).

Zoom sur...

La base du système français de formation des adultes, tel qu’il existe aujourd’hui, est la loi du 16 juillet 1971 portant organisation de la formation professionnelle continue dans le cadre de l’éducation permanente. Depuis, le dispositif a été amélioré. En particulier en 2003, avec la signature entre syndicats de salariés et d’employeurs de l’accord national interprofessionnel (Ani) relatif à l’accès des salariés à la formation tout au long de la vie, destiné à diminuer les inégalités d’accès à la formation et à moderniser le dispositif.