Les acteurs

Les acteurs

L’État, les régions mais aussi les branches professionnelles, les entreprises et les organismes de formation sont des acteurs majeurs de la formation professionnelle continue en France.

 

L'Etat

L’État définit le cadre législatif et réglementaire de la politique de formation professionnelle et de l’apprentissage. Il intervient à la fois comme garant du bon fonctionnement du dispositif et comme financeur d’un certain nombre de mesures en direction des jeunes, des demandeurs d’emploi, des salariés et des entreprises. Par exemple, pour favoriser le retour à l’emploi, il met en place diverses actions en faveur des demandeurs d’emploi adultes, notamment les chômeurs de longue durée : financement d’actions de formation, prise en charge de tout ou partie des frais de formation et de la rémunération des stagiaires...

 

La région

Les conseils régionaux disposent depuis 1983 d’une compétence en matière d’apprentissage et de formation continue. À ce titre, ils mettent en œuvre des programmes arrêtés en concertation avec les partenaires locaux.

 

Les branches professionnelles

Dans un souci de développement du dialogue social, les branches professionnelles sont appelées à négocier tous les trois ans sur la formation professionnelle (sur les priorités, les objectifs et les moyens).

Dans le système adopté depuis 2003, les branches sont investies d’une plus grande liberté dans leurs choix et leur financement. Les commissions paritaires nationales de l’emploi (CPNE) sont des instances de concertation entre les représentants des employeurs et les organisations syndicales des salariés d’une profession au niveau national. Leur rôle est de définir la politique de formation dans leur champ de compétence professionnelle.

 

Elles participent à l’étude des moyens de formation, de perfectionnement et de réadaptation professionnels existants pour les différents niveaux de qualification, suivent l’application des accords conclus à l’issue de la négociation triennale de branche sur les orientations et les moyens en matière de formation professionnelle... Par ailleurs, ce sont elles qui décident de la création des CQP (certificats de qualification professionnelle) et élaborent la liste des certifications éligibles au titre de la professionnalisation.

 

Les entreprises

Les entreprises sont des acteurs essentiels de la formation professionnelle continue en France. Non seulement elles financent la majeure partie du dispositif, mais elles l’organisent, permettant ainsi à leurs salariés de perfectionner régulièrement leurs connaissances et leurs compétences. Certaines voient même la formation comme un élément clé de leur stratégie et considèrent les compétences de leurs salariés comme un véritable avantage concurrentiel. Conséquences : certaines ont créé leur propre centre de formation ou leur université.

 

Les prestataires de formation

Sur plus de 45 000 organismes de formation présents sur le marché de la formation professionnelle continue, 7 500 exercent cette activité à titre principal. On distingue les organismes privés des organismes publics et parapublics. Parmi ces derniers, on trouve les établissements dépendant du ministère de l’Éducation nationale (les Greta , le Cnam, les universités...) ou d’autres organismes publics comme l’Afpa (Association nationale pour la formation des adultes) .

 

Zoom sur...

La base du système français de formation des adultes, tel qu’il existe aujourd’hui, est la loi du 16 juillet 1971 portant organisation de la formation professionnelle continue dans le cadre de l’éducation permanente. Depuis, le dispositif a été amélioré. En particulier en 2003, avec la signature entre syndicats de salariés et d’employeurs de l’accord national interprofessionnel (Ani) relatif à l’accès des salariés à la formation tout au long de la vie, destiné à diminuer les inégalités d’accès à la formation et à moderniser le dispositif.