Bilan de compétences

Bilan de compétences

Bouger dans son entreprise, identifier une formation pour rester en prise avec l'évolution des technologies, transférer ses compétences dans un nouveau domaine d'activité, optimiser sa recherche d'emploi, préparer une démarche de validation des acquis de l'expérience... Les raisons pour effectuer un bilan de compétences sont multiples.

Le bilan de compétences se situe clairement dans une perspective de progression individuelle. Son objet, suivant les termes de la loi du 31 décembre 1991, est de " permettre à des travailleurs d'analyser leurs compétences professionnelles et personnelles ainsi que leurs motivations afin de définir un projet professionnel et le cas échéant un projet de formation ". À ne pas confondre avec d'autres types d'évaluation comme les bilans " diagnostics " qui visent essentiellement à mesurer l'adéquation d'un salarié à un poste de travail.

Objectif de cet outil de diagnostic et de pilotage organisé autour de trois temps forts ? À partir d'une série de tests et d'entretiens avec un conseiller, dresser un inventaire complet de vos aptitudes, savoirs, expériences, centres d'intérêt et aspirations, puis définir un projet professionnel réaliste et à votre image.

Le bilan de compétences concerne tous les actifs sans condition d'âge, de diplôme ou de statut social. Que vous soyez salarié du privé ou du public, jeune diplômé, travailleur indépendant ou demandeur d'emploi, vous avez le droit de faire un check-up de vos capacités et motivations à intervalles réguliers. À vous de repérer la voie d'accès et le dispositif de financement les mieux adaptés à votre situation présente.

Vous aurez alors à faire preuve de discernement dans le choix de votre organisme . Nos conseils et les liens utiles que vous trouverez dans ce dossier vous aideront à faire votre choix parmi les quelque neuf cents prestataires qui ont pignon sur rue.

Témoignage

Thierry Darbon, dessinateur industriel

 

Dessinateur industriel chez Thomson Broadcast Systems, Thierry Darbon avait depuis quelques années envie de changer d'air : " Je voulais travailler dans l'informatique, mais je ne savais pas vers quel métier me diriger. " Quand, en janvier 2002, Thomson restructure l'activité de l'unité de production de matériels vidéo où il travaille, Thierry sent qu'il est temps de franchir le pas.

Pour définir un nouveau projet professionnel, il décide de réaliser un bilan de compétences, obtient son financement par le Fongécif et commence son premier entretien en décembre dernier. " De par ma connaissance des logiciels de dessin en 3D et en installation de micro-ordinateurs, mes compétences en informatique sont rapidement ressorties ", explique-t-il. Parmi les trois projets professionnels qu'il esquisse au cours de son bilan, Thierry retient, après une enquête de terrain, la fonction de responsable d'exploitation et administrateur de réseaux. Reste à trouver la formation qui lui permettra d'assurer sa reconversion. Il choisit la certification d'administrateur de réseaux proposée par Microsoft, " une qualification souvent demandée dans les offres d'emploi, et aussi parce que Windows est le système d'exploitation de référence ".

Son projet abouti, il négocie son départ de Thomson, avec à la clé le financement de sa formation. A l'issue de ses trois mois de cours entamés fin mai, Thierry compte orienter ses recherches en direction des PME, car, dit-il, " je pense qu'il y a plus d'opportunités dans les petites structures, et les postes y sont souvent plus polyvalents ".

d'infos
Sites internet
ONISEP: Toute l'information sur les formations et les métiers ainsi que des services aux élèves, aux parents et aux équipes éducatives.
FAFIEC: Partenaire des entreprises pour les accompagner et financer leurs projets de formation continue et d'insertion des jeunes par l'alternance.
Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche