Les certificats éditeurs et constructeurs informatiques

Les certificats éditeurs et constructeurs informatiques

Estampillées de la marque d’un éditeur de logiciels (Microsoft, SAP...) ou d’un fabricant de matériel informatique (IBM, HP, Cisco...), les certifications valident la reconnaissance d’un savoir-faire technique sur un produit donné.

 

A qui s’adressent les certifications ?

Quel que soit votre diplôme initial, vous pouvez passer des certifications techniques, qui sont le plus souvent subdivisées en plusieurs niveaux. Elles s’adressent de préférence aux informaticiens confirmés, maîtrisant par exemple les concepts de bases de données, de systèmes ou de réseaux. Il est conseillé d’avoir suivi préalablement une formation spécifique sur un produit donné. Celle-ci vous permet de structurer le spectre de vos connaissances, voire de l’élargir. En fonction du niveau de complexité de la solution mais aussi de la formation initiale, certains peuvent opter pour l’autoformation.

 

Réussir sa certification éditeur ou constructeur

La réussite varie en fonction des certifications. Ainsi, les tests de Sun ou de Cisco Systems sont réputés comme très complexes. Les constructeurs se montrent de plus en plus sélectifs et exigeants. Aussi la préparation aux examens exige un réel travail personnel, en complément des cours. Le contenu, élaboré par l’éditeur ou le constructeur, implique une part de « bachotage » qui varie en fonction de la nature de la certification.

 

La durée de validité d'une certification éditeur et constructeur informatique

La durée de ces certificats professionnels est à mesurer à l’aune de l’évolution des versions successives des produits, dont la durée de vie est en général limitée à dix-huit mois. Néanmoins, il n’est pas toujours nécessaire de réviser entièrement ses classiques. Ainsi, un spécialiste des bases de données devra seulement acquérir quelques modules supplémentaires s’il souhaite obtenir la certification de la dernière version. D’autres éditeurs peuvent aussi proposer des examens de « recertification ».

 

Quels sont les avantages des certifications informatiques ?

Ces certifications techniques présentent des avantages pour l’informaticien et son employeur (revendeur de solutions ou SSII), mais aussi aux yeux des entreprises clientes puisqu’elle garantit un niveau d’expertise sur un produit ou une technologie donnée. C’est d’autant plus important que de nombreuses entreprises exigent dans leur appel d’offres que les intervenants détiennent la certification à tel outil.

 

Liste non exhaustive de certifications

 

Microsoft, Cisco, Linux et SAP : 4 exemples à la loupe :

 

Microsoft

Les six certifications de Microsoft correspondent à différentes activités.

 

  • MCP (Microsoft Certified Professional) : l’acronyme est aussi le sésame indispensable pour qui veut prétendre aux autres titres. À ce jour, plus de treize mille personnes en France détiennent cette certification initiale.
  • MCSA (Microsoft Certified Systems Administrator) et MCAD (Microsoft Certified Application Developer) sont les deux étapes intermédiaires pour les développeurs ou les administrateurs.
  • Microsoft Certified Systems Engineer (MCSE), Database Administrator (MCDA), Solution Developer (MCSD) valident un cursus dit « premier » (niveau I).

 

Les cours officiels de Microsoft sont délivrés par des centres de formation, désignés par l’appellation Microsoft CTEC (Certified Technical Education Center). Charge à eux d’acquérir les supports de cours, les professeurs certifiés et les examens auprès de VUE, l’interlocuteur privilégié au niveau mondial pour les centres de tests.

Microsoft considère que l’autoformation est un vecteur possible. Le site de Microsoft diffuse une liste d’ouvrages et recommande également quelques adresses Internet permettant de s’entraîner à des tests blancs.

Pour en savoir plus : www.microsoft.com/learning/fr/fr/default.aspx

Cisco

Cisco propose trois certifications générales représentant des niveaux croissants de compétences : Associate, Professionnel et Expert. Les différentes passerelles entre ces niveaux correspondent aux différents besoins de carrière. Un grand nombre de certifications Cisco Qualified Specialist sont également proposées et garantissent la maîtrise des connaissances dans des technologies, des solutions ou des fonctions spécifiques.

Pour en savoir plus : www.cisco.com

Linux

Les certifications Linux par Red Hat

Depuis 1999, Red Hat, spécialiste des solutions open source et Linux, propose un programme de formation et de certification au standard Linux, répondant au nom de Red Hat Certified Engineer (RHCE). Il propose également d’autres formations plus spécifiques.

SAP

La certification SAP

SAP offre la possibilité d’obtenir le diplôme de consultant certifié SAP, attestant de la maîtrise sur un composant SAP (fonctions et paramétrage), au travers de trois niveaux d’expertise : Associate, Professional, Master.

 

Pour en savoir plus : www.sap.com

d'infos
Sites internet
ONISEP: Toute l'information sur les formations et les métiers ainsi que des services aux élèves, aux parents et aux équipes éducatives.
FAFIEC: Partenaire des entreprises pour les accompagner et financer leurs projets de formation continue et d'insertion des jeunes par l'alternance.
Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche