L'entretien professionnel

L'entretien professionnel

L'accord du 20 septembre 2003 (lire à ce sujet : " Quoi de neuf ? ") a créé un nouveau rendez-vous entre salariés et employeurs : l'entretien professionnel. Objectif de ce moment d'échange privilégié : vous permettre de faire le point sur vos réalisations, vos compétences et perspectives professionnelles.

 

À partir de vos souhaits d'évolution et de vos aptitudes, mais aussi en fonction des besoins de l'entreprise, ce face à face est l'occasion de discuter des actions de formation réalisées et à engager pour mettre en ?uvre ces objectifs. C'est aussi le moment idéal pour parler de l'utilisation de votre DIF et des conditions de réalisation des formations éventuelles.

 

Tous les salariés ayant au moins deux années d'activité dans une même entreprise doivent bénéficier d'un entretien au minimum tous les deux ans. Son initiative relève soit de l'employeur, soit du salarié.

 

Chaque entreprise définit les modalités précises de son déroulement. Il peut faire partie de l'entretien annuel, ou faire l'objet d'un rendez-vous distinct. Pour connaître les spécificités de votre secteur d'activité, consultez le site www.formations-pour-tous.com.

 

Si vous êtes salarié de la branche Syntec-CICF, aucune condition d'ancienneté n'est requise. Par ailleurs, la préparation et la tenue de l'entretien professionnel doivent avoir lieu pendant le temps de travail, au sein de l'entreprise. En outre, lorsqu'il a lieu à l'initiative du salarié, il doit se réaliser dans les trois mois à compter de la date de la demande, lorsque la période de deux ans est arrivée à terme. Autre particularité de ce secteur : l'entretien professionnel fait l'objet de conclusions écrites permettant à la fois au salarié et à la personne qui l'a mené de faire part de leurs remarques. (Ce dernier peut être le supérieur hiérarchique ou encore le chef d'entreprise dans les petites structures.)

 

Pour vous aider à mieux préparer votre entretien, voici une check-list des points à aborder définis par la branche :

  • identification du salarié et de la personne qui fait passer l'entretien ;
  • date et horaires de l'entretien ;
  • date de l'entretien précédent ;
  • rappel des activités et compétences du métier occupé ;
  • rappel des objectifs opérationnels fixés au salarié pour la période qui s'est écoulée depuis le dernier entretien ;
  • bilan des réalisations du salarié par rapport à ses objectifs et analyse des écarts ;
  • évaluation des compétences du salarié par rapport aux compétences cibles et analyse des écarts ;
  • bilan des actions de formation effectuées depuis le dernier entretien ;
  • plan d'action à court terme pour combler les écarts de performance et de compétences : compétences à acquérir ou à développer, actions de formation, nouvelles activités ou mises en situation ;
  • perspectives d'évolution de carrière : éventail de métiers cibles, termes envisagés, priorités et écarts de compétences à combler ;
  • plan d'action associé aux hypothèses d'évolution de carrière : mobilité, formation, VAE, etc.
  • proposition de plan de formation individuel avec priorité et modalités de mise en oeuvre ;
  • remarques du salarié ;
  • remarques de la personne ayant fait passer l'entretien ;
  • signatures du salarié et de la personne qui a fait passer l'entretien attestant que celui-ci a bien eu lieu ;
  • service(s) destinataire(s) en vue du traitement des conclusions.

Par ailleurs, le curriculum vitæ, l'historique des formations du salarié ainsi que le référentiel métiers/compétences de l'entreprise ou du secteur sont des documents utiles à l'entretien.

 

Le FAFIEC propose des formations à la conduite de l'entretien professionnel destinées aux managers et un guide informatif pour tous.

www.fafiec.fr