Mode d'emploi

Mode d'emploi

Toute personne justifiant de trois ans d’activité, salariée ou non, peut faire valoir l’expérience qu’elle a acquise pour décrocher un diplôme sans forcément passer par la case formation. Baptisée validation des acquis de l’expérience (VAE), cette voie est valable aussi bien pour les titres de la filière technologique et professionnelle (du CAP au BTS) que pour ceux de l’enseignement supérieur (DEUG, DUT, licence, master...).

 

La VAE n’est qu’une modalité parmi d’autres pour décrocher le précieux parchemin. Le décret du 23 août 1985 permet à une personne d’obtenir une dispense pour s’inscrire dans un cursus de formation universitaire sans avoir le diplôme normalement requis à l’entrée. Enfin, la loi du 10 juillet 1934, toujours en vigueur, vise à favoriser la délivrance du titre d’ingénieur diplômé par l’État (IDPE) à toute personne justifiant de cinq années de pratique professionnelle dans des fonctions communément confiées à des ingénieurs.

Changer d’emploi ou de fonction, augmenter ses possibilités d’évolution de carrière, accroître ses chances de promotion, négocier de meilleures conditions d’embauche... ces trois dispositifs constituent une réelle opportunité pour doper son parcours professionnel. Car le diplôme reste une valeur sûre sur le marché du travail. Mais que l’on ne s’y trompe pas. La démarche peut être longue, parfois laborieuse. Dans tous les cas, elle nécessite un investissement personnel non négligeable. Bref, validation rime aussi avec motivation !

Qui est concerné par la VAE ?

Le dispositif est ouvert à toute personne engagée dans la vie active :

  • salarié en activité, quel que soit son statut (CDI, CDD, intérimaire...),
  • demandeur d’emploi (indemnisé ou non),
  • agent de la fonction publique,
  • travailleur indépendant, artisan, commerçant, agriculteur.

Seule condition posée par les textes : l’expérience acquise doit avoir une durée cumulée d’au moins trois ans et être en rapport avec la finalité du diplôme visé.

Quels sont les acquis pris en compte ?

Les acquis qui peuvent faire l’objet d’une validation sont ceux de l’expérience, qu’ils soient issus d’une activité salariée, non salariée ou bénévole, exercée de façon continue ou non. Ils doivent justifier tout ou partie des connaissances et des aptitudes exigées pour l’obtention du diplôme visé. En revanche, les périodes de formation initiale ou continue ainsi que les stages et formations en milieu professionnel ne sont pas pris en compte.

Quels sont les diplômes visés ?

La VAE concerne les diplômes, les titres à finalité professionnelle et les certificats de qualification professionnelle (CQP) délivrés par les branches professionnelles et enregistrés dans le répertoire national des certifications professionnelles.

Concrètement, trois catégories de certification sont donc potentiellement concernées dans le secteur informatique.

le Répertoire National des Certifications Professionnelles

Un Répertoire national des certifications professionnelles est actuellement en cours de création. L’objectif : tenir à la disposition des personnes et des entreprises une information constamment à jour sur les diplômes et les titres à finalité professionnelle, ainsi que sur les CQP inscrits. Les certifications qui y seront enregistrées seront reconnues sur l’ensemble du territoire national. Les diplômes et titres à finalité professionnelle publics et privés seront classés par domaine d’activité et par niveau, tandis que les CQP seront classés séparément par domaine d’activité. Toutefois, le répertoire précisera les correspondances entre les différentes certifications et, lorsqu’elles seront explicitement prévues par les autorités qui les délivrent, les reconnaissances mutuelles, partielles ou totales.

Pour en savoir plus : www.cncp.gouv.fr .

d'infos
Sites internet
ONISEP: Toute l'information sur les formations et les métiers ainsi que des services aux élèves, aux parents et aux équipes éducatives.
FAFIEC: Partenaire des entreprises pour les accompagner et financer leurs projets de formation continue et d'insertion des jeunes par l'alternance.
Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche