Quels sont les différents éléments du salaire ?

Quels sont les différents éléments du salaire ?

 

En contrepartie du travail fourni, l'employeur verse au collaborateur une rémunération en fonction du temps travaillé (voire du volume d'affaires effectué, du bénéfice réalisé…), généralement calculée à partir de la durée contractuelle du travail.

 

 

À une rémunération fixe peut venir s'ajouter, pour certaines fonctions, une partie variable (pourcentage sur les ventes par exemple). Dans ce cas, cette dernière doit être fondée sur des éléments objectifs, définis conjointement entre le salarié et l'employeur.

 

 

Selon les entreprises, le salarié peut se voir attribuer des primes et gratifications  : prime de rendement, d'ancienneté, d'assiduité, de mariage, de vacances, treizième mois, etc. Lorsqu'elles sont prévues par la convention collective, l'accord d'entreprise ou le contrat de travail, les primes et les gratifications sont obligatoires et doivent être payées au même titre que le salaire de base, selon les modalités prévues. On peut parler d'usage lorsque la somme versée est constante (payée régulièrement), générale (c'est-à-dire versée à l'ensemble du personnel, une catégorie professionnelle, un service ou un atelier de l'entreprise) et fixe (le montant de la prime ne doit pas varier d'une fois sur l'autre par la seule volonté de l'employeur).

 

 

À ne pas confondre avec les avantages en nature, les remboursements de frais (indemnités de repas, de déplacement…) ont vocation à prendre en charge les frais des salariés liés à un déplacement demandé par l'employeur. Leur mode de remboursement est fixé selon des règles conventionnelles ou d'entreprise.

 

 

En matière de frais de transport , l'employeur doit, en région parisienne, prendre en charge 50 % du Pass Navigo ou de tout autre abonnement de transports en commun. Cette somme doit figurer onze fois par an sur le bulletin de salaire. En régions, des remboursements similaires sont parfois prévus.

 

 

Le salaire brut comprend le salaire de base et tous ses compléments s'ils existent (primes, avantages en nature…). Il sert de base pour le calcul des cotisations sociales. C'est le salaire net (salaire brut – cotisations sociales salariales) qui est versé au salarié. Salaire brut et salaire net figurent obligatoirement sur le bulletin de paie.