DUT GMP (génie mécanique et productique)

DUT GMP (génie mécanique et productique)

Le ou les parcours d’études ci-dessous indiqué(s) ne le sont qu’à titre indicatif. Beaucoup de métiers, dans le domaine du numérique, sont accessibles par de multiples parcours et l’expérience peut parfois remplacer certains titres ou diplômes.

DUT GMP (génie mécanique et productique)

Admission :  les bacheliers S composent l'écrasante majorité des effectifs de ce BTS, devant les titulaires de bac STI2D. Quelques rares bacs pro sont admis. Sélection sur dossier scolaire et éventuellement test, entretien.

Durée des études : deux ans.

Niveau de fin de cursus : bac + 2.

 

Formation en première année

Contrairement aux autres DUT présentés ici, le DUT GMP n'est pas prioritairement axé sur l'informatique. Les enseignements de première année sont organisés autour de blocs de compétences : concevoir (conception mécanique, dimensionnement des structures, mécanique, sciences des matériaux), industrialiser et gérer (procédés d’obtention de produit, métrologie, électricité électronique et automatisme), méthodologie (outils mathématiques, calcul intégral et matriciel, expression et communication, projet personnel et professionnel, langue étrangère, méthodologie et aide individualisée, informatique, tableurs et langages de programmation). 

 

Débouchés

Le DUT GMP prépare aux métiers de l'industrie mécanique, dans de nombreux domaines : les études, l'industrialisation, l'assurance et le contrôle qualité, la gestion de production, la maintenance, la recherche et les centres d'essais, la vente et l'après-vente. 

 

Poursuite d'études

Plus de 80 % des diplômés de ce DUT poursuivent leurs études en DU, en licence professionnelle, en licence, en magistère, en école d'ingénieurs… 

 

Pour savoir où préparer ce DUT, consultez notre annuaire des formations

d'infos
Sites internet
ONISEP: Toute l'information sur les formations et les métiers ainsi que des services aux élèves, aux parents et aux équipes éducatives.
FAFIEC: Partenaire des entreprises pour les accompagner et financer leurs projets de formation continue et d'insertion des jeunes par l'alternance.
Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche