Les écoles d'ingénieurs

Les écoles d'ingénieurs

 

 

Le ou les parcours d’études ci-dessous indiqué(s) ne le sont qu’à titre indicatif. Beaucoup de métiers, dans le domaine du numérique, sont accessibles par de multiples parcours et l’expérience peut parfois remplacer certains titres ou diplômes.

Les écoles d'ingénieurs

 

Voie royale pour les bacheliers S, et pour les meilleurs bacheliers STI2D et STL, les écoles d'ingénieurs diversifient leurs recrutements. Certaines des plus prestigieuses s’ouvrent même aux diplômés de BTS (brevet de technicien supérieur) ou de DUT (diplôme universitaire de technologie).

 

Des recrutements diversifiés

 

Pour entrer dans une école d’ingénieurs, plusieurs possibilités s'offrent à vous :

  • Intégrer directement après le bac, sur dossier ou sur concours
  • Intégrer après un bac + 2 (BTS, DUT, L2), également sur dossier ou concours ;
  • Intégrer après deux années de classe prépa, sur concours.

 

En optant pour la voie classique des classes préparatoires, vous pourrez rejoindre les écoles les plus prestigieuses. Mais attention, c'est un choix exigeant, car le rythme est intensif. Si vous n'êtes pas très à l'aise lors des examens et des concours, privilégiez plutôt une école d'ingénieurs qui recrute après le bac et sur dossier.

 

Enfin, si vous avez commencé vos études par un BTS, un DUT ou deux années de licence, les possibilités d'intégrer une école d'ingénieurs restent nombreuses. La plupart d'entre elles, même parmi les plus réputées, sont accessibles par le jeu des admissions parallèles. À condition toutefois d'avoir un (très) bon niveau et un solide dossier.

 

Actuellement seuls 36 % des élèves ingénieurs sont issus des classes préparatoires* !

* Note d'information 13.04, Enseignement supérieur et recherche.

 

Généraliste ou spécialisée : quelle école choisir ?

 

Un grand nombre d'écoles d'ingénieurs proposent des filières consacrées exclusivement à l'informatique, ou des options informatique en deuxième et en troisième année. Très souvent, malgré leur nom, les écoles dites « spécialisées » forment des généralistes de l'informatique pour répondre aux demandes du marché : les recruteurs cherchent des ingénieurs qui ont une vue d'ensemble du secteur et qui sauront s'adapter aux évolutions technologiques. Mais ils cherchent aussi des jeunes diplômés opérationnels, formés aux technologies qu'ils utilisent.

 

Si vous optez pour une école très généraliste, vous aurez vraisemblablement à fournir un travail personnel pour être opérationnel sur une technologie précise. Il est cependant fréquent que les entreprises proposent aux nouveaux recrutés des formations maison pour se mettre à niveau, notamment sur les systèmes spécifiques à leur métier (banque, finances, aéronautique, etc.).

 

À l'inverse, si vous êtes très spécialisé, vous devrez veiller à vous doter d’une vision globale des technologies et des systèmes informatiques. Là encore, des formations seront sans doute à votre disposition pour vous y aider.

Le coût des études : de 700 € à 9 000 € par an, suivant le statut (public ou privé), gratuité pour les années en alternance (contrat d'apprentissage ou contrat de professionnalisation).

 

 

Les écoles d'ingénieurs en apprentissage

 

Selon la CDEFI (Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs), 15 % des ingénieurs diplômés chaque année ont bénéficié d'un statut d'apprenti. Aujourd'hui la majorité des diplômes d'écoles d'ingénieurs sont accessibles, exclusivement ou pas, par cette voie.

 

Le principe ? Le futur ingénieur se forme simultanément à l'école et sur le terrain, en bénéficiant d'un véritable contrat de travail. Le rythme d'alternance est variable selon les écoles (d'une semaine sur deux à un semestre sur deux…). Tous les secteurs de l'industrie, dont l'informatique, sont ouverts à cette voie. Les grands gagnants de ces cursus d'ingénieurs en apprentissage, en très fort développement ces dernières années, sont les diplômés de BTS et de DUT, qui peuvent entretenir la grande proximité qu'ils ont déjà acquise avec le terrain et l'entreprise.

 

Le recrutement dans ces filières en apprentissage s'effectue très souvent sur dossier. Mais la sélection se fait de plus en plus rude, étant donné le succès grandissant. Le candidat à l'apprentissage devra à la fois être admissible dans l'école de son choix et réussir à se faire embaucher par une entreprise. Cette dernière condition peut être impérative pour valider définitivement l'inscription à l'école…

 

Les avantages d'un parcours d'ingénieur en apprentissage sont innombrables : études gratuites et salaire, maturité, professionnalisme, formations intellectuelle et pratique complètes… et amélioration de la capacité de travail ! Car les apprentis sont soumis au même nombre d'heures de cours et passent les mêmes examens que leurs camarades qui ne le sont pas… les vacances scolaires en moins ! Le rythme est intensif. En contrepartie, l'apprenti bénéficie d'un encadrement personnalisé de la part de son tuteur en entreprise et de ses professeurs. Un double suivi précieux !

 

Une poursuite d’études après une école d’ingénieur ?

 

Pourquoi faire un mastère après une école d’ingénieur ? On peut l’envisager comme une spécialisation dans le management et ainsi dépasser le carcan du profil ingénieur ou alors pour s’offrir un double cursus et sortir du domaine technique.

 

Un mastère dans le commerce après une école d’ingénieur informaticien ? Avec l’obtention d’un tel mastère, un ingénieur aura une crédibilité pour se lancer dans l’ingénierie d’affaire sur des produits technologiques (avion, télécom…). Il pourra également faire valoir une formation qui lui ouvre les portes des fonctions managériales.

 

Plus dinfo :

Pour en savoir plus sur l'alternance

Pour savoir où sont les parcours d'ingénieurs en apprentissage consultez notre annuaire des formations

Forum : Pour devenir un startupeur ? École de commerce ou École d’ingénieur en informatique ?

Pour en savoir plus sur les études qui mènent aux métiers du numérique

 

 

D'INFOS

SITES INTERNET

ONISEP: Toute l'information sur les formations et les métiers ainsi que des services aux élèves, aux parents et aux équipes éducatives.

ONISEP

FAFIEC: Partenaire des entreprises pour les accompagner et financer leurs projets de formation continue et d'insertion des jeunes par l'alternance.

Fafiec

Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

le portail du ministère

 

 

 

 

 

 

 

 

d'infos
Sites internet
ONISEP: Toute l'information sur les formations et les métiers ainsi que des services aux élèves, aux parents et aux équipes éducatives.
FAFIEC: Partenaire des entreprises pour les accompagner et financer leurs projets de formation continue et d'insertion des jeunes par l'alternance.
Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche