Avec un bac S

Avec un bac S

Le ou les parcours d’études ci-dessous indiqué(s) ne le sont qu’à titre indicatif. Beaucoup de métiers, dans le domaine du numérique, sont accessibles par de multiples parcours et l’expérience peut parfois remplacer certains titres ou diplômes.

Avec un bac S

Le bac S constitue une excellente voie d'entrée dans toutes les filières liées à l'informatique.

 

Tous les choix sont possibles

Pour se lancer dans une carrière dans l’informatique, les bacheliers S ont l'embarras du choix : classe préparatoire scientifique pour intégrer une grande école d'ingénieurs, école d'ingénieurs postbac, DUT, BTS ou licence universitaire dans le domaine de l'informatique…

Toutes les portes sont donc ouvertes aux titulaires du bac S, quelle que soit leur spécialité. En effet, la sélection à l'entrée des écoles d'ingénieurs postbac et celle des classes prépa s'effectue essentiellement sur l'étude du dossier scolaire.

 

En terminale, la spécialité ISN (informatique et sciences du numérique)

Depuis la rentrée 2012, les élèves de terminale S ont la possibilité de suivre la spécialité ISN (informatique et sciences du numérique). Cet enseignement de deux heures par semaine, qui repose sur des travaux pratiques et des activités de projet, est une initiation aux bases des sciences informatiques : information numérique, algorithmes, langages, architectures. Celle-ci constitue une première approche scientifique des usages et des applications de l'informatique et de la création numérique, ainsi que de leurs enjeux éthiques et juridiques. Les élèves sont invités à mener des projets en équipe et à découvrir les métiers et les entreprises du secteur. Lors de l'examen du baccalauréat, l'enseignement ISN est évalué par un jury composé de deux professeurs, avec un coefficient 2, à travers une présentation orale du projet mené.

 

Les autres spécialités du bac S sont aussi très appréciées

Les spécialités mathématiques et sciences physiques et chimiques sont aussi très appréciées et très utiles pour s'engager dans un parcours d'études en informatique. La spécialité mathématiques est par exemple idéale pour intégrer une première année de classe préparatoire, maths sup, MPSI (mathématiques, physique et sciences de l'ingénieur), et la spécialité physique-chimie pour entrer en maths sup PCSI (physique, chimie et sciences de l’ingénieur). Enfin, si vous avez suivi l'enseignement sciences de l'ingénieur en terminale, vous êtes particulièrement bien préparé pour réussir en maths sup PTSI (physique, technologie et sciences de l’ingénieur).

 

Comme pour les traditionnelles classes préparatoires aux écoles d'ingénieurs, les candidats aux tout nouveaux CUPGE (cycles universitaires préparatoires aux grandes écoles) passent par une sélection sur dossier. Ces préparations aux concours des écoles d'ingénieurs étant intégrées dans les parcours de licences généralistes en mathématiques ou en sciences, les CUPGE ne recrutent quasiment que des bacheliers S, de toutes les spécialités.

 

 

Pour en savoir plus, consultez notre rubrique « Les écoles d'ingénieurs » , « Les BTS et DUT » et « L'Université ». 

d'infos
Sites internet
ONISEP: Toute l'information sur les formations et les métiers ainsi que des services aux élèves, aux parents et aux équipes éducatives.
FAFIEC: Partenaire des entreprises pour les accompagner et financer leurs projets de formation continue et d'insertion des jeunes par l'alternance.
Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche