Sortie de l’enquête annuelle Numérique, Formations & Emplois de Talents du Numérique

Sortie de l'enquête Numérique, Formations et Emplois 2020 de Talents du Numérique
Conséquences de la Covid19, impact de la réforme du bac, débouchés, salaires : que retenir de l'édition 2020 ?

ENQUÊTE – ORIENTATION – NUMÉRIQUE, FORMATIONS & MÉTIERS

Sortie de l’enquête annuelle Numérique, Formations & Emplois de Talents du Numérique

En 2020 : des enseignements de spécialité qui s’affirment, un impact de la Covid encore limité pour des diplômé.e.s très convoité.e.s

 

À l’heure où des choix d’orientation engageants se préparent, cette infographie – dont c’est la deuxième édition – a pour objectif de donner au grand public des repères concrets sur un secteur porteur, et qui le reste. L’enquête, menée de mai à septembre 2020 auprès des établissements membres de l’association, confirme en effet que même en période de crise sanitaire, ces formations et métiers du numérique, bien que trop méconnus, ont permis une insertion rapide dans l’emploi dans des conditions particulièrement attractives.

 

Une enquête annuelle pour décrypter un secteur porteur encore trop méconnu

L’influence de la révolution numérique existe aujourd’hui dans tous les secteurs : malgré la crise, la pénurie de compétences est constatée non seulement dans les entreprises du numérique (éditeurs de logiciels, ESN) mais aussi dans l’ensemble de l’économie. Les prévisions de débouchés demeurent donc optimistes malgré le contexte Covid. Pourtant les collégien.ne.s et lycéen.ne.s sont encore trop peu nombreux à envisager de se tourner vers ce domaine : ils connaissent souvent mal la variété de ce qu’il recouvre. Outre ses projets d’information ludiques et pédagogiques menés notamment avec ses partenaires comme l’Onisep, l’association Talents du Numérique réalise depuis 2019 une enquête annuelle apportant des données éclairantes sur les parcours des étudiant.e.s du numérique.
Pour l’édition 2020, 32 établissements ont répondu qui correspondent à près de 25 000 étudiant.e.s et 7 500 diplômé.e.s dans les filières numériques en 2019-2020.

 

Des étudiant.e.s au profil majoritairement scientifique & technologique même si d’autres voies existent ; des premiers retours liés à la réforme du bac

79% des étudiant.e.s recruté.e.s par les formations membres de Talents du Numérique sur l’année 2019-2020 étaient issu.e.s de la voie générale. La réforme du bac est donc susceptible d’avoir un impact important qu’il convient d’étudier. Fin 2020, près de 80 % des établissements du numérique répondants avaient, de fait, des préconisations en matière d’enseignements de spécialité de 1re et terminale afin que les élèves puissent suivre sans difficulté la formation envisagée dans le supérieur. Ainsi, pour 75% d’entre eux, le choix de la spécialité mathématiques était considéré comme « incontournable » en première (64% en terminale) quand celui de NSI (Numérique et Sciences informatiques) était jugé « très adapté » par 70% des répondants en première et 76% en terminale. La place de la physique-chimie demeure en outre importante.

Néanmoins la volonté de diversifier les profils des étudiant.e.s se perçoit notamment dans le succès des parcours en alternance, proposés par 97% des établissements participant à l’enquête : 39% de leurs diplômé.e.s niveau bac+ 5 avaient suivi un tel cursus et la tendance semble devoir se poursuivre. En effet, cette modalité représente une chance pour toutes les parties prenantes : les établissements élargissent leur recrutement à de nouveaux publics, les étudiant.e.s bénéficient d’une formation très professionnalisante, facilitant leur insertion et leur assurant un revenu ; les entreprises accompagnent et fidélisent de futurs collaborateurs et collaboratrices.

 

Des diplômé.e.s du numérique (niveau Bac +5) très convoité.e.s malgré le Covid19, mais…

94,2% des étudiants (Bac+5) de la promotion 2019 des établissements répondants étaient en emploi en 2020 malgré une situation globale de l’économie dégradée par la crise sanitaire. De plus, 70% d’entre eux avaient signé un contrat avant même l’obtention de leur diplôme. Les conditions en termes de statuts et de rémunération étaient particulièrement attractives : CDI pour 84,6% des diplômé.e.s pour un salaire brut moyen de 41 000 euros, bien supérieur au revenu moyen ou médian d’un français.

Quelles perspectives aujourd’hui ? Avec une croissance prévue de 1% en 2021*, le secteur du numérique devrait être relativement épargné par la crise et les recrutements devraient se poursuivre mais à un rythme moins soutenu. Seuls 12% des établissements répondants estimaient fin 2020 que la crise dite du Covid19 avait eu un impact significatif sur le recrutement des jeunes diplômé.e.s. Ils étaient toutefois 50% à considérer que ses conséquences sur le placement en entreprise des stagiaires et alternant.e.s étaient fortes. L’association sera particulièrement attentive à ce point dans les mois qui viennent car, on l’a vu : les enjeux associés, sociétaux comme économiques, sont importants.

 

L’infographie Numérique, Formations & Emplois 2020 de Talents du Numérique est disponible ci-dessous.

* Chiffre Syntec Numérique : Conférence semestrielle décembre 2020

 

Contact presse : Caroline Bougy - 06 62 56 20 65 - caroline.bougy@talentsdunumerique.com 

Téléchargez l'enquête et le communiqué