Que faire après le Bac ?

En seconde ? En première ? En début de terminale ? Avez-vous sélectionné les formations qui vous tentent ? Plus vite vous les aurez listées, plus vite vous pourrez vous préparer à y postuler. Pour certaines, les années de lycées, les notes et appréciations jouent un rôle. Pour d'autres, il y a des concours à anticiper. Bref, voici quelques informations (attention elles ne sont pas exhaustives !) pour vous donner quelques "billes", que vous pourrez compléter au gré de vos navigations sur le web (sur le site de référence de l'Onisep notamment) et de vos - indispensables - visites (en présentiel ou virtuel) sur les salons d'orientation qui vous permettront de rencontrer les établissements de formation, les élèves et enseignants.

Comment sentez-vous vos années post-bac ? Envie de classe prépa ? De commencer par une formation courte, BTS ou BUT ? D'entamer une licence en vous réservant la possibilité de poursuivre en Master ? D'aller vers une école d'ingénieur.e.s ? Une école sépcialisée en informatique ? Une école de commerce option informatique ?

 

élèves réfléchissent métiers numérique

Envie de prépa ?

Que vous vouliez préparer une école d'ingénieurs à laquelle on accède après une prépa externe ou que vous soyez attiré.e par des études scientifiques tout en ayant besoin d'un peu de temps pour préciser vos envies : vous visez une classe préparatoire. 
Laquelle choisir ?
Si vous venez d'un Bac de la voie générale, avec des enseignements de spécialités scientifiques, l'ensemble des CPGE scientifques (hors BCPST-Véto) sont des voies d'accès aux formations et métiers de l'informatique et du numérique. Deux prépas sont particulièrement adaptées pour des études vers le secteur. Il s'agit de MPSI (mathématiques, physique et sciences de l'ingénieur) et MP2I (mathématiques, physique-chimie, informatique et ingénierie), nouvellement créée et qui s'inscrit dans le prolongement de l'enseignement de NSI (Numérique et Sciences Informatiques) en première et terminale.

Vous êtes en STI2D ? Les prépas TSI (technologie et sciences industrielles) vous ouvrent aussi leurs portes. Si vous êtes en STL (spécialité SPCL), des places vous sont aussi en général réservées.

#GoodToKnow : si vous savez déjà quelle école d'ingénieur.e.s ou quel concours vous intéresse, vérifiez auprès d'eux quels types de prépas ils recommandent et/ou acceptent. Après la prépa, il est aussi possible de poursuivre un cursus universitaire (système d'équivalences).

Une formation courte en 2 ou 3 ans ?

BTS ou BUT ?

  • Les deux diplômes vous permettent de travailler en entreprise à l'issue de deux ou trois ans de formation avec un niveau de technicien supérieur en informatique (ou dans une discipline associée) mais vous pourrez aussi poursuivre vos études si vous le souhaitez : licence professionnelle ou licence classique, tenter l'entrée en école d'ingénieurs (si votre dossier le permet) ...
  • Les BUT dépendent d'un Institut Universitaire de Technologie (et de l'Université) et les BTS sont hébergés dans des lycées publics ou privés et sont plus proches de l'encadrement et de l'effectif d'une classe de lycée.

Quels BTS ?

Les BTS SIO - Services Informatiques aux organisations et les BTS SN - Systèmes Numériques permettent de poursuivre - sous certaines conditions - vers une Licence ou même vers une école d'ingénieur.e.s. Ces deux BTS sont accessibles après un Bac général (cf rubrique spécialités pour des précisions), un Bac technologique STI2D ou STMG ou encore un Bac professionnel (avec un dossier solide). 

selon les options choisies, le BTS SIO mène aux métiers de  technicien d’études, d’analyste-programmeur ou d’analyste d’application (option SLAM), des fonctions de technicien d’infrastructure, d'administrateur systèmes et réseaux ou de technicien de production (option SISR).
Le BTS SN permet de devenir par exemple gestionnaire de parc informatique, administrateur réseaux, développeur d'applications mobiles, embarquées ou Internet (option informatique et réseaux) ou encore d'accéder aux fonctions de technicien de maintenance, de chef d'équipe en unité de production ou d'assistant ingénieur (option électronique et communications).

Le BTS design graphique, option communication et médias numérique est majoritairement ouvert aux Bac STI2D et STMG. Quelques Bac Pros et littéraires sont intégrés aux promotions. Le côté artistique est plus affirmé. 
⟶ il mène vers les métiers de concepteurs multimédias, webdesigners, graphistes ou consultants en communication visuelle.

Quels BUT ?

Dès la rentrée 2021, le DUT (Diplôme Universitaire de Technologie - Niveau bac+ 2) cède sa place au BUT (Bachelor Universitaire de Technologie – Niveau bac +3).  La licence professionnelle qui était jusqu'alors préparée en IUT dans le prolongement d’un DUT, devient la troisième année de ce « Bachelor Universitaire de Technologie » ou (BUT). Cette nouvelle formation post-bac sur trois ans (et son appellation) est donc exclusive aux IUT, et sera, comme le DUT avant elle, une formation sélective. L'avantage de la nouvelle formule : permettre d'obtenir un diplôme au grade de licence, reconnu au niveau international.

À noter : le DUT ne disparaît pas complètement, il sera obtenu automatiquement à la fin de la deuxième année si vous avez les 120 crédits ECTS requis.

Les Bachelors universitaire de technologie sont définis par leurs 24 spécialités, identiques à celles des DUT. Ci-dessous, focus sur quelques BUT pour démontrer la variété des profils et métiers concernés : vous trouverez des descriptifs complets sur les sites de nos partenaires (et notamment de l'Onisep).

  • BUT informatique pour les Bacs généraux ayant suivi des spécialités scientifiques, STI2D, plus rarement STMG : algorithmes et programmation y sont enseignés pour préparer aux métiers de développeur-programmeur, de technicien ou d’architecte réseaux, de développeur-intégrateur Web, de gestionnaire de bases de données, de gestionnaire de parc, d’intégrateur d'applications. 
  • BUT STID (statistique et informatique décisionnelle) après un Bac général comportant des spécialités scientifiques, éventuellement STMG ou STI2D : beaucoup de statistique, des mathématiques, de l'informatique et des logiciels pour former les futurs spécialistes du traitement statistique, très recherchés sur le marché du travail par les sociétés d'études, les éditeurs de systèmes d'aide à la décision, les services marketing, ...
  • BUT MMI (Métiers du Multimédia et de l’Internet) : forme en 3 ans des techniciens dans les secteurs de la communication, du design, du développement web, de l’audiovisuel et de la gestion de projet digital. Pas de prérequis spécifiques en matière de bac, même si le choix de NSI peut se révéler gagnant pour la voie générale.
  • Mais aussi les BUT GEII (génie électrique et informatique industrielle), BUT réseaux et télécommunicationsBUT GMP (génie mécanique et productique), BUT génie biologique / option bio-informatique, BUT information-communication / option information numérique dans les organisations  ...

Les licences ?

  • Les licences sont un cycle de 3 ans et se suivent dans les universités 
  • Au sein de chaque licence thématique, des parcours permettent de se spécialiser plus précisément
  • Différents types de licences peuvent mener aux métiers de l'informatique 
  • Les licences citées ci-dessous (non exhaustives) sont majoritairement accessibles après un Bac général et un choix d'enseignements de spécialité plutôt scientifiques en 1re et terminale : il faut être solide en mathématiques. Leur accès est souvent difficile après un bac des voies technologique ou professionnelle
  • La licence n'est pas professionnalisante : la poursuite d'études vers un Master ou une école (d'ingénieur.e.s, de commerce...) est préconisée.

La licence informatique peut ainsi proposer des parcours tels que Mathématiques-informatique ou encore Réseaux et télécom, Ingénierie logicielle. La licence informatique MIAGE (méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises) est également une possibilité qui offre une double compétence (informatique et gestion) et permet d'inscrire les projets informatiques dans le concret de la vie d'une entreprise. Les étudiants qui en sortent sont des experts en ingénierie et management des systèmes d'information.

La licence MIASHS - Mathématiques et Informatiques appliquées aux sciences humaines et sociales propose plusieurs parcours qui peuvent mener aux métiers de l'informatique liés à l'économie et à la statistique mais aussi à l'analyse des données (géographiques par exemple).

La licence Mathématiques permet également de rejoindre les métiers du numérique. Informatique mais aussi statistiques (data ...) ou cryptographie (cybersécurité, protection des données) y sont enseignées.

De "nouveaux" Bachelors aussi...

Au-delà des BUT proposés en universités, de nouveaux Bachelors font leur apparition à la rentrée 2021 dans les écoles spécialisées en informatique et les écoles d'ingénieur.e.s. L'objectif : proposer un diplôme de niveau Bac+3 permettant d'accéder directement à certains métiers technologiques et du numérique. Mais il est aussi possible de poursuivre son cursus.

Dans les écoles spécialisées en informatique

Dans les écoles spécialisées, le Bachelor permet notamment d'accéder à des métiers de l'informatique et du numérique tels que UX/UI Designer, technicien.ne de maintenance, assistant.e chef.fe de projet, développeur ou développeuse web (…). Il convient de vérifier que ces diplômes sont reconnus par l'État et inscrits au RNCP (Registre national des compétences professionnelles), deux "labels" qui permettent ensuite de valoriser plus facilement sa formation dans le monde du travail. Pas ou peu de prérequis sont demandés avant le processus de sélection propre à chaque école.

Dans les écoles d'ingénieur.e.s

Les écoles d'ingénieur.e.s ont également développé des diplômes de Bachelor. Plusieurs grands concours d'écoles d'ingénieur.e.s vous permettent d'ailleurs de vous présenter pour intégrer cette formation à Bac+3 dès la rentrée 2021. Dans ce contexte, il s'agit en général de diplômes qui ont été validés par la CTI (Commission des Titres d'Ingénieurs) et qui permettent d'accéder au grade de Licence, c'est à dire à une reconnaissance nationale/internationale. N'hésitez pas à vérifier ce point. Les spécialités sont diverses et permettent de se former à certains métiers du développement, de la cybersécurité ou encore de la réalité virtuelle et de l'animation 3D...

Une formation longue en 5 ou 6 ans ?

De la première année de licence, du BTS ou BUT au Master ou vers une école

Alors bien sûr, les voies "courtes" évoquées plus haut peuvent à terme vous conduire à une formation longue. Quand vous commencez en première année de licence, vous savez que vous pourrez poursuivre jusqu'au Master (Bac +5) voire jusqu'au Doctorat. Ainsi la licence MIAGE (Informatique et gestion des entreprises) permet-elle d'enchaîner sur un Master du même nom. Il existe aussi des passerelles pour la poursuite d'études vers des écoles notamment d'ingénieur.e.s.

Les écoles accessibles après le Bac

Les formations "longues" liées à l'informatique et accessibles dès le Bac peuvent être aussi des écoles d'ingénieur.e.s, des écoles spécialisées en informatique ou des écoles de commerce ayant développé des options informatiques parfois pilotées en duo avec des écoles d'ingénieur.e.s.
 

Les écoles d'ingénieur.e.s  

  • Une centaine d'écoles d'ingénieur.e.s (privées et publiques) est accessible immédiatement après le Bac et propose donc une "prépa intégrée" en deux ans au cycle d'ingénieur.e proprement dit
  • L'entrée se fait souvent sur concours, celui-ci est en général commun à plusieurs établissements (principaux concours : Avenir / Advance / Puissance AlphaGeipi-Polytech). Pour quelques-unes l'entrée se fait sur dossier (et entretien).
  • Certaines écoles sont dites généralistes (l'informatique et les sciences numériques font partie d'un parcours plus large ou font l'objet d'une spécialisation). D'autres ont un programme plus affirmé sur l'informatique et le numérique.
    Néanmoins au-delà des noms des formations, il est toujours conseillé de regarder l'organisation et le contenu des cours pour vérifier que cela correspond à son projet
    ⟶ Tout au long de l'année les écoles proposent des journées portes-ouvertes : repérez-les et allez-y ! 
  • Pensez à vérifier que l'école qui vous intéresse bénéficie de l'accréditation CTI (Commission des Titres d'Ingénieurs), qui permet de dispenser des titres d'ingénieurs diplômés (reconnus par l'État)
  • Les écoles d'ingénieur.e.s débouchent sur de très nombreux métiers du numérique. Rendez-vous sur la page dédiée pour les découvrir.
     

Les écoles spécialisées en informatique et numérique (hors écoles d'ingénieur.e.s) 

  • Elles forment notamment aux métiers d'internet : experts en technologies de l'information, développeurs web, community manager, trafic manager, consultant e-business ... 
  • Si certaines écoles sont très renommées et proposent des diplômes reconnus, toutes ne sont pas reconnues par l'État ni ne sont inscrites au RNCP (Registre national des compétences professionnelles), deux "labels" qui permettent ensuite de valoriser plus facilement sa formation dans le monde du travail.
    ⟶ Pensez à vérifier ces points ainsi qu'à vous faire confirmer que le matériel informatique sur lequel vous allez travailler est bien récent.
  • L'accès se fait souvent sur dossier, entretien et/ou examen.

Les écoles de commerce avec option informatique 

  • La plupart des écoles de commerce prend bien en compte, dans les cursus proposés aux étudiants, l'informatique et les logiciels qui sont devenus indispensables aux métiers auxquels elles forment (finances, comptablilité, marketing ...)
  • Certaines écoles de commerce et management vont plus loin en développant une véritable spécialisation en numérique. Leurs élèves deviennent des professionnels experts en systèmes d'information, en commerce en ligne ou en traitement massif des données (big data), utilisées notamment pour le marketing.
  • Le concours Atout+3 permet, dès le Bac, d'accéder à nombre de ces écoles de commerce expertes en numérique.