Éthique et numérique : pourquoi et comment développer les compétences en ce domaine ?

Panneau de circulation écrit en anglais, deux directions, bien ou mal
Éthique & numérique : former les citoyens et (futurs) pros à un « savoir-agir » en toute conscience

ETHIQUE – FORMATION – TRANSFORMATION NUMÉRIQUE

Éthique & numérique : former les citoyen.ne.s et (futur.e.s) professionnel.le.s à un « savoir agir » en toute conscience

La note et les recommandations de Talents du Numérique sur l’éthique sont sorties

 

Le recours au numérique s’affirme dans de nombreux secteurs économiques. Réseaux sociaux, services mobiles, cloud, big data ont modifié l’organisation et le management des entreprises.
Les usages de l’intelligence artificielle, en santé notamment, font la une.

Tous ces développements ont un point commun : au-delà de l’enthousiasme des possibilités offertes, ils peuvent susciter des interrogations (protection des données, biais des outils ou déontologie des concepteurs, impacts environnementaux…) et renforcent le besoin d’une structuration éthique des projets, chez les professionnels du numérique comme chez les citoyens. Or cette dimension est encore trop inégalement présente dans les formations du/au numérique.

Il est indispensable de la renforcer voire de « l’institutionnaliser » ; sans oublier de lui créer une place de choix dans le socle de connaissances des « humanités numériques » transmis à toutes et tous.

 

Dans le numérique, la pratique d’une « éthique appliquée » qui concerne tous les services

Contrairement à la conformité, l’éthique n’est pas manichéenne, ni enjeu de légalité.

By design, des usages, sociale ou sociétale, ses problématiques peuvent aussi se manifester différemment selon les technologies mises en œuvre.

Tous les services d’une entreprise sont susceptibles d’être concernés : administratif, production comme ventes et RH utilisent par exemple des bases de données. Plus encore, au sein d’un projet numérique, tous les métiers y sont exposés, du/de la DSI aux consultant.e.s fonctionnel.le.s en passant par les développeurs.ses.

Ils peuvent, d’une part, être confrontés à des choix difficiles auxquels il faut savoir faire face et, d’autre part, voir leur éthique personnelle entrer en balance avec celle de leur entreprise, un phénomène que le recours accru au télétravail pourrait amplifier.

La bonne prise en compte de la dimension éthique du projet numérique est donc un gage de mobilisation de l’équipe en interne, qui y trouvera du sens, comme de succès dans sa réception par les publics visés, qui se sentiront entendus et respectés.

 

Un enseignement à intégrer de manière plus systématique et formelle, dans les formations numériques, mais pas seulement

Dans ce contexte, la commission e-Compétences de Talents du Numérique rappelle l’enjeu de société que représente l’enseignement de l’éthique, dans un monde où les frontières entre personnel et professionnel, éthique et non-éthique tendent parfois à s’estomper.

La commission recommande ainsi tout d’abord d’intégrer les questions éthiques au socle de connaissances numériques diffusé auprès de la population en général. Dans ce même esprit et pour préparer les futur.e.s citoyen.ne.s et professionnel.le.s du numérique, elle insiste sur la nécessité d’inclure les enjeux éthiques dans les programmes des cours de SNT* (en seconde) et NSI* (en première et terminale) mais aussi, plus tard, dans les formations au management.

Dans les cursus du numérique, cette question est aujourd’hui intégrée de manière trop disparate, d’une formation, voire d’une spécialité, à l’autre.

La commission préconise que tous les cursus menant au numérique proposent un enseignement de l’éthique tant théorique que pratique.

De surcroît, elle suggère que cet enseignement prenne une dimension plus institutionnelle : en rejoignant la liste des critères à remplir pour recevoir l’accréditation de la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) et en bénéficiant d’une action du secteur au niveau européen afin que la discipline soit inscrite dans les référentiels de compétences concernés.

Il s’agit de préparer les étudiant.e.s – qui sont en outre en demande de cette approche, et l’ensemble de la société, à un « savoir agir », en toute conscience.

 

L’intégralité de la note Éthique & Numérique de Talents du Numérique est téléchargeable ci-dessous.

*SNT : Sciences Numériques et Technologie
NSI : Numérique et Sciences Informatiques

Contact presse : Caroline Bougy - 06 62 56 20 65 - caroline.bougy@talentsdunumerique.com 

Image : ©Tumisu via Pixabay

 

 

Téléchargez le CP et la Note Éthique & Numérique