S’orienter vers le numérique : le regard des élèves et prescripteurs sur le secteur

Enquête Talents du Numérique : regard des élèves et prescripteurs sur le numérique
Quelle perception ont du numérique ceux qui pourraient (aider à) s'orienter vers le secteur ? Enquête !

ORIENTATION – ENQUÊTE – NUMÉRIQUE - ÉLÈVES, PARENTS & ENSEIGNANTS

S’orienter vers le numérique : le regard des élèves et prescripteurs sur le secteur

Deuxième édition de l’enquête de Talents du Numérique : une vision positive, mais…                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Chaque année, le constat se répète et la crise du Covid n’a pas changé la donne : les profils numériques manquent à l’appel. Ils font défaut dans le secteur mais aussi dans toute l’économie qui poursuit une transformation encore accélérée par les impératifs de la situation.

Désormais annuelle, l’enquête de Talents du Numérique rassemble, avec l’aide d’Odoxa, les perceptions du secteur de trois publics décisifs dans le processus d’orientation : collégiens et lycéens, parents et enseignants. L’analyse de leurs retours – globalement très positifs à l’égard du numérique – n’apporte pas d’explication évidente au nombre encore trop faible de choix d’orientation vers ce domaine.

Toutefois, des signaux se dévoilent. Ainsi les répondants – particulièrement les enseignants, et, dans une certaine mesure, les collégiennes et lycéennes – ne se sentent pas encore assez informés, et la vision que les filles ont du secteur est significativement moins bonne que celle des garçons.

 

Une perception positive du secteur et des perspectives qu’il offre

Considéré majoritairement comme un vecteur de modernité et d’efficacité au quotidien, d’autonomie et d’intégration professionnelle, comme un atout pour accéder à l’emploi…, le numérique dispose d’une aura positive auprès des trois publics interrogés. Élèves (à 95%), parents (à 97%) et enseignants (à 98%) estiment ainsi par exemple qu’il y a des débouchés dans le secteur.

Le rôle du numérique pendant la pandémie est également reconnu : près de 80% des répondants, toutes catégories confondues, pensent qu’il a eu un impact bénéfique sur la gestion de la crise. On reconnaît donc au secteur et à ses métiers la capacité d’agir sur le monde.

 

Un outil numérique qui rime avec efficacité mais génère parfois des difficultés, un inconfort autour du processus d’orientation

Toutefois l’outil numérique demeure un sujet complexe, à l’école en particulier. Les enseignants associent plus facilement le mot « difficulté » au numérique (17% d’entre eux, contre 4% des élèves et parents) et ils sont certes 77% - mais 9 à 15 points de moins que les autres publics - à déclarer que les outils numériques sont un vecteur d’autonomie. Les interprétations sont nombreuses, d’une difficulté personnelle face à l’outil aux difficultés des élèves qu’ils doivent accompagner ; des problèmes d’équipement ou de réseau en passant par la multiplication des sollicitations induites.

Cependant, les enseignants sont également ceux qui répondent de la manière la plus unanime sur l’offre de débouchés du secteur.

Mais pour (s’)orienter vers le numérique, il faut en connaître les chemins or plus de la moitié des professeurs, et près de la moitié des élèves et parents ne s’estiment pas suffisamment informés pour choisir ou aider à choisir une voie.

 

Et des représentations qui demeurent genrées

Enfin, on le sait : le numérique souffre encore d’un défaut d’attractivité marqué auprès des filles. De fait, l’enquête met en exergue des différences notables.

Collégiennes et lycéennes associent davantage le numérique à l’ennui que leurs camarades masculins (presque 6 points de plus) et le delta s’élève à près de 8 points (en moins cette fois) lorsqu’on les interroge sur l’impact du numérique sur la préservation et l’amélioration du bien-être individuel ou collectif.

Elles se sentent également moins bien informées pour s’orienter que les garçons (52% contre 60,3%). Faut-il y voir un lien avec les réponses précédentes ?

 

Face à ces résultats, l’association Talents du Numérique poursuit bien sûr sa mission d’information auprès des acteurs de l’orientation sur le secteur, ses métiers et formations et se tient à leur disposition pour échanger sur ces données et agir ensemble.

 

En savoir + 

Le CP dans sa version pdf et l'enquête de Talents du Numérique « Orientation, usages et métiers du numérique – le regard des élèves, des parents et des enseignants » sont disponibles en téléchargement ci-dessous.

Téléchargez l'enquête et le communiqué

Enquête - Orientation, usages et métiers du numérique : le regard des élèves, parents et enseignants - Sondage Odoxa Juin 2021
Télécharger le document
Communiqué de Talents du Numérique sur l'enquête Numérique - le regard des élèves, parents et enseignants - Juin 2021
Télécharger le document