Binta et Martin explorent l'immobilier à l'aide de l'Intelligence artificielle

Projet Étudiant : les chasseurs d'appart's nouvelle génération
Les projets étudiants sont l'occasion de belles découvertes : avec le leur, Binta et Martin offrent de nouvelles perspectives à l'immobilier

Projet Étudiant : Binta et Martin, chasseurs d'appart's nouvelle génération 

Quand tu regardes les émissions du type « Recherche appartement ou maison », tu rêves toi aussi de découvrir des perles immobilières, des biens parfaits qui te correspondent comme s’ils avaient été conçus pour toi, dont personne n’a encore identifié la future valeur et qui vont se révéler fabuleux ? Binta et Martin ont œuvré pour toi et avec… la data !

 

Le parcours des deux acolytes

Comment Binta et Martin en sont-ils arrivés là ? On les laisse te raconter. Tout d’abord, ils se sont retrouvés à EPITA, une école d’ingénieur.e.s du numérique. En terminale, Martin, fan de science-fiction était déjà attiré par l’intelligence artificielle. Quant à Binta, elle voulait « programmer, voir comment le monde des technologies fonctionnait » ; de l’intérieur donc, pour pouvoir agir. « Comme les réseaux de neurones [artificiels]* et la data science sont en train de devenir un enjeu majeur du XXIe siècle, je trouvais intéressant de comprendre comment ces domaines marchaient, comment les algorithmes de prédiction étaient conçus ». On y revient bientôt.

 

La naissance d’un projet et d’une équipe

Dans leur école, en fin de cursus, on doit choisir une majeure (spécialité). Logiquement, Binta et Martin sélectionnent la même : Data Science et Intelligence artificielle (SCIA). Quand le projet de fin d’études s’annonce, il faut trouver un sujet en rapport avec la data et un domaine d’application. Ce sera l’immobilier qu’ils identifient comme un secteur curieusement sous-équipé en matière d’analyse des données et de technologies liées à l’IA. « Lokimo » (et leur duo) commence à voir le jour !

 

Lokimo : décrypter l’immobilier d’une zone géographique

Leur idée est finalement assez simple : identifier des données innovantes, clés pour l’immobilier et les rassembler dans une appli qui va permettre de les décrypter en une carte interactive et des graphiques au design clair et sympa.

Un gros progrès pour les acteurs du secteur qui utilisent encore majoritairement de simples tableurs pour classer les infos. Concrètement en un clic ou presque, on peut voir, dans la zone choisie, le prix du m2, le nombre de logements libres, la densité de population, les écoles ou commerces à proximité mais aussi la durée moyenne des ventes ou le nombre moyen d’annonces (ce qui permet d’évaluer le marché) … Pratique non ? D’autant que les données peuvent se mettre à jour de manière dynamique (toutes seules quoi).

Lokimo est le projet étudiant - devenu grand ! - de Binta et Martin

… prédire les tendances à venir

Mais leur projet va plus loin ! En s’appuyant notamment

  • sur des données proposées par les pouvoirs publics et les villes (en open data - littéralement « données ouvertes »),
  • sur les données de l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), concernant l’âge des habitants ou le taux d’emploi par exemple,
  • comme sur des annonces et articles de presse…

… Binta et Martin « nourrissent » d’informations complémentaires les neurones de leur système et lui apprennent à en tirer des conclusions (à travers des algorithmes qu’ils programment). En « apprenant » de ces infos - on appelle cela du machine Learning - leur outil va être en mesure d’anticiper toujours plus finement l’évolution d’un quartier. Les deux jeunes entrepreneurs vont ainsi pouvoir proposer une analyse « prédictive » des données et prévoir (prédire !) l’évolution du prix au m2 ou donner des tendances permettant de mieux évaluer les besoins à venir en équipements publics ou nouveaux types de commerces. Une petite révolution.

 

Où en sont Binta, Martin et leur projet aujourd’hui ?

Binta et Martin ont passé leur diplôme d’ingénieur.e.s à l’automne 2020. Ils ont consacré les 6 mois de stage de fin d’études à affiner leur projet au sein de l’incubateur de startup de leur école (EPITA Startup Lab). C’est une étape importante qui permet de bénéficier de conseils, de l’expérience d’autres entrepreneurs et de travailler sur l’approche de clients potentiels. Dans le domaine des nouvelles technologies comme ailleurs, la technologie seule ne suffit pas : il faut bien comprendre le besoin et les attentes des futurs utilisateurs pour imaginer l’application qui fera rêver, qui semblera finalement indispensable.

Aujourd’hui Lokimo est lancé et le projet étudiant est devenu une startup. Binta et Martin, deux profils « tech » projettent de construire une équipe qui viendra les compléter. On a hâte de voir la suite de l’aventure !

Pour en savoir +

Le site de leur startup : Lokimo

L'article disponible sur le site de leur école

 

*Réseau de neurones artificiels : un système technologique inspiré du cerveau humain. En lui fournissant des règles de déduction (grâce à des algorithmes) on peut le programmer pour tirer des déductions fondées sur des masses très importantes de données. Plus encore, il pourra apprendre et s’améliorer au fur et à mesure des données analysées.

À LIRE ÉGALEMENT